Au fin fond d’une contrée par les vents battus
Je suis le roi fou désuet, souverain d’un peuple de statues
Ils ont tous quitté mes rêves, et moi je me souviens

Au fin fond d’une contrée par les vents battus
Je suis le roi fou désuet, souverain d’un peuple de statues
Ils ont tous quitté mes rêves, et moi je me souviens

Les ombres sont des rêves
Les ombres sont des rêves
Les ombres sont des rêves